Image_Conseils zéro déchet pour la rentréeDéjà bien entamée pour les plus jeunes, la rentrée s'est poursuivie chez les étudiants qui, pour la plupart, ont fait fin septembre le grand saut dans le bain estudiantin. Et chaque année, l'eau dans la baignoire fait des vagues. Entre les frais scolaires (syllabi, livres, minerval, matériel scolaire... ), le loyer, l'alimentation, les vêtements et les sorties ... le bateau financier des parents et/ou des étudiants part à la dérive.

Alors, pour que le navire résiste sous la tempête, on vous donne 7  conseils zéro déchet afin de réduire les dépenses et miser sur l'avenir inspirant du monde de la récup'.

Allez, c'est parti, on embarque !

1.  le grand tri

Ça vous dit quelque chose ces boîtes où sommeillent une quantité invraisemblable de stylos, crayons, marqueurs dont on ne sait plus que faire ? Si oui, il est temps faire l'inventaire ; on teste, ceux qui fonctionnent encore d'un côté et puis les reliques, vidées de leur encre de l'autre. Et pour les collectionneurs de cahiers entamés, mais pas terminés, on a là une mine d'or de feuilles de brouillons à déterrer.

 

Et si après le tri, il faut se résoudre à racheter du matériel, certaines fournitures scolaires sont conçues pour durer et sont donc à privilégier; quelques marques proposent un système rechargeable pour stylo, marqueur, agenda, cahier à anneaux... Vous les trouverez sans trop de difficultés dans toute bonne papeterie près de chez vous.

2.  Faire "bonne impression"

Bien souvent en tant qu'étudiant, on se retrouve à devoir imprimer tout un tas de cours. Et toutes les impressions ne sont pas "bonnes" ! Si on met bout à bout la consommation de chaque étudiant d'un seul établissement supérieur, on dépasse rapidement les quelques millions de copies par an, rarement recto-verso et pas toujours nécessaires. Dans ce domaine, le déchet est roi ; outre la consommation de papier, on peut y ajouter les emballages des ramettes, les cartouches, les toners et l'entretien/remplacement des imprimantes. Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

On repasse par la case tri pour se rendre compte qu'à l'heure des supports dématérialisés, on peut souvent se passer d'impressions. Et pour ce qui relève de l'inévitable, c'est là que le recto-verso fait son entrée en force !

Enfin, pour les impressions de trop, gâchées ... On les range à côtés de nos cahiers à moitié entamés pour les sublimer sous forme de feuilles de brouillon.

3.   Echanger, emprunter, partager

Scène_film_Heaven_can_wait

Pas de surprise, que ce soit en secondaire ou en supérieur, certains livres sont au programme et doivent être lus. Pour éviter l'accumulation de piles de bouquins souvenirs, des solutions à portée de main existent pour échapper à l'encombrement sur nos étagères :

 

  • Les bibliothèques communales où vous pourrez emprunter livres et manuels scolaires à souhait.
  • https://mybl.io : cette plateforme collaborative vous permet de prêter, emprunter des livres auprès d'autres particuliers. Il est également possible de créer virtuellement des bibliothèques partagées.

4.  Adopter le reconditionné

Dans notre article consacré au Bureau Zéro Déchet, on en parlait ! L'électronique est loin d'être fantastique. Que ce soit l'ordinateur ou le smartphone, ceux-ci sont fabriqués avec des composants électroniques extrêmement énergivores demandant une quantité importante de matières premières. Et ces traitements lors de l'extraction, la fabrication et la fin de vie entraînent de réelles conséquences sur notre environnement. On ajoute à cela :  les conditions de travail souvent déplorables pour ne pas dire inhumaines et l'acheminement vers nos contrées et on obtient un tableau noirci dont on a fini par oublier les couleurs qui le composaient .

Alors qu'est-ce qu'on fait ? Et bien, comme pour tout objet, on en prend soin et on essaie de lui donner la plus belle et la plus longue des vies à nos côtés, en limitant le chargement, en les couvrant d'une pochette, en les nettoyant régulièrement de leur contenu superflu...

Et si après tout ce soin apporté à notre objet, il finit tout de même par nous lâcher ?  Il sera alors temps d'envisager la piste vertueuse de la seconde main pour lui trouver un successeur. Les entreprises en la matière ne manquent pas :

  • Back Market : smartphones, ordinateurs, tablettes reconditionnés à neuf,
  • 2ememain.be : vous y trouverez tous types de produits informatiques de  seconde main, revendus par des particuliers
  • Les commerces informatiques de proximité et de seconde main.
  • Ecologic : ce site propose de louer du matériel informatique à la journée
  • Les Repair Café sont à votre disposition avec des réparatrices et réparateurs bénévoles pour vous aider à les réparer.

5.  Réutiliser ses contenants

Pour éviter les emballages jetables, un large choix de contenants pour transporter vos repas ou vous hydrater existe. Pensez à une boite alimentaire isotherme ou à une gourde réutilisable en inox afin d’éviter les bouteilles en plastique. Isotherme, elle conserve la fraîcheur comme la chaleur.

Et pour faire ses courses, pensez à emporter quelques sacs en tissus ou bocaux pour y mettre vos achats en vrac sera déjà un petit pas de fait vers la réduction des déchets.

6.  Diminuer sa consommation et penser "récup"

  • récup_seconde_main_zéro déchetLes ressourceries locales et les boutiques solidaires comme Les Petits Riens ou Oxfam Solidarité pour se meubler, s'habiller à moindre coût.
    Sur le site de Ressources, vous trouverez tout un tas d'adresses utiles référencées sur une carte interactive.
  • La toile regorge aussi de plateformes et magasins en ligne qui facilitent l'achat, la revente et le prêt d'objets d'occasion, tels que
    • 2ememain.be: plateforme de revente en seconde main
    • Troc International : troc et consommation responsable
    • Usitoo : En quelques clics , louez des objets qui répondent à vos besoins ponctuels et sont livrés à proximité de chez vous
    • Hopler : réseau social de voisinage, collaboratif et positif

Astuce bonus : Troquer ses trucs

Et si bientôt, vous vous apprêtez à quitter le monde riche et fantastique des études, vous allez peut-être vous retrouver avec une masse de choses (objets, livres, meubles...) dont vous ne savez que faire. C'est là que votre esprit d'initiative entre en jeu : pourquoi ne pas devenir l'instigateur.ice d'un nouveau système de partage et de mise en commun entre étudiants afin d'éviter les achats inutiles ?

Ça vous parle ? Zero Waste Belgium peut vous accompagner dans la mise en place d'initiatives zéro déchet au sein de votre école, de votre université ou dans les entreprises.

Plus d'infos ? Contactez-nous à [email protected]

 

 

Actualités récentes